Archives de catégorie : Non classé

Signature pétition Bac – retour à des épreuves anonymes, terminales et nationales

    je signe la pétition

    Texte de la pétition

    Le Bac Blanquer prévoit que les élèves de terminales passent deux épreuves de spécialités à la mi-mars. Ce calendrier est problématique à plus d’un titre. Les professeurs et les élèves sont lancés dans une course contre la montre pour préparer les épreuves : ce calendrier infernal dégrade les conditions de l’enseignement des disciplines concernées et provoque un stress inacceptable chez les élèves. Dans le contexte d’une année une nouvelle fois chamboulée par le Covid19, le calendrier devient intenable. Les classes se vident au gré de cas de Covid et des cas contacts, les absences perlées des élèves conduisent à une forme de discontinuité pédagogique. Préparer sereinement les épreuves dans ce contexte est devenu illusoire. Les inégalités se creusent entre élèves et entre les lycées.

    Dans l’immédiat, nous nous opposons à la tenue des épreuves de spécialité en mars et exigeons leur report au mois de juin, leur transformation en épreuves nationales et terminales, et plus généralement, la suppression du contrôle continu et le retour à des épreuves de baccalauréat anonymes, terminales et nationales.

    Nous rappelons aussi notre opposition au contrôle continu qui aboutit à une augmentation de la charge de travail des élèves et des personnels, à une augmentation des inégalités entre les élèves, aux pressions multiples contre les enseignantes et les enseignants. Nous continuons de dénoncer la réforme du baccalauréat qui fait perdre le sens de nos métiers et conduit à un baccalauréat maison qui accentue le tri social dans ParcourSup.

    Nous exigeons un plan d’urgence pour l’Éducation, pour les lycées, particulièrement frappés par les suppressions de postes en particulier liées à la réforme du lycée.

    essai

    Analecta Cartusiana

    News

     

     

    Compte rendu du CTSD ajustement carte scolaire du 2 septembre 2020

     

     

    Ce CTSD s’est déroulé sous la présidence de Mme Petit, IA DASEN adjointe. Le nouveau DASEN devant entrer en fonction d’ici 2 semaines.

    La successeure de M Thomas était présente : Mme Sylvie Meisse

    Avec 3 emplois encore disponibles, la marge de manœuvre était très limitée !

    Aucune fermeture n’a été décidée.

    2 glissements de poste :

    Villars Jean Ravon mat qui passe au Bois Monzil mat

    Firminy Waldeck Rouseau mat qui passe à l’élémentaire Waldeck Rousseau

    3 moyens supplémentaires :

    Roanne Fonquentin

    Saint-Etienne Rochetaillée

    Pouilly-lès-Feurs, Les Remparts

    Une nouvelle fois, les moyens ne sont pas à la hauteur de la politique ministérielle :

    Comment assurer l’accompagnement personnalisé des élèves après les mois de confinement ?

    Certes, 8 à 9 TR sont mobilisés sur chaque circonscription la première période, pour apporter de l’aide à des équipes ciblées ou à une classe précise … mais les remplacements seront prioritaires, donc ces moyens ne sont pas garantis !

    Comment favoriser la scolarisation des 2 ans en éducation prioritaire ?

    L’IA DASEN Adjointe a bien répété que la scolarisation des élèves de 2 ans n’étaient plus une priorité dans le département … Les municipalités doivent proposer des accueils pour ces enfants.

    La territorialisation de l’école s’infiltre peu à peu. Une ouverture de classe à Mably a été refusée au prétexte qu’il y avait une ATSEM de plus sur l’école …

    Pour FO, la lutte contre l’échec scolaire prônée par le ministre passe avant toute chose par l’amélioration des conditions de travail des enseignants et en premier lieu par la baisse des effectifs dans toutes les classes.

    ADHÉREZ ET FAITES ADHÉRER AU SNUDI-FO

    LE SYNDICAT LIBRE ET INDÉPENDANT

    en cliquant ici.

     Votre cotisation syndicale est déductible d’impôts à hauteur de 66%. Les adhérents non imposables peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt (66% de la cotisation leur sera remboursée par le Trésor public).

    SNUDI-FO de la Loire
    Syndicat National Unifié des Directeurs, Instituteurs et professeurs des écoles de l’enseignement public – Force Ouvrière
    UD FO de la Loire –  Bourse du Travail –  4, cours Victor Hugo –  42000 Saint-Etienne

    Tél : 04 77 43 02 92 ou 07 71 15 98 16  – Fax : 04 77 43 02 99 –  Courriel : snudifo42@wanadoo.fr

    http://fnecfpfo42.fr/snudi-fo-42/

    Covid 19liste des personnes vulnérables ou à risque

    Personnes vulnérables 

    La liste des personnes vulnérables a été établie par le Haut conseil de la Santé Publique et actualisée le 20 avril 2020 (1). Cette liste fait l’objet d’un décret publié le 6 mai 2020 (2).

    Vulnérable = risque de développer une forme grave si atteinte par la maladie

    Sont considérées comme vulnérables :

    • les personnes de 65 ans et plus (avant le 20 avril 2020, il s’agissait des personnes de 70 ans et plus, l’âge des personnes à risque a donc été abaissé) ;

    • les patients qui ont des antécédents cardiovasculaires tels qu’une hypertension artérielle compliquée (avec complications cardiaques, rénales et vasculo-cérébrales), un accident vasculaire cérébral (AVC) ou coronaropathie, une chirurgie cardiaque, une insuffisance cardiaque stade NYHA III ou IV ;

    • les personnes diabétiques insulinodépendantes non-équilibrées ou qui présentent des complications secondaires à leur pathologie ;

    • les personnes qui présentent une maladie chronique respiratoire susceptible de décompenser lors d’une infection virale (broncho pneumopathie obstructive, asthme sévère, fibrose pulmonaire, syndrome d’apnées du sommeil, mucoviscidose etc) ;

    • les patients qui présentent une insuffisance rénale chronique dialysée ;

    • les malades atteints de cancer évolutif sous traitement (hors hormonothérapie) ;

    • les personnes atteintes d’obésité (indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 30kgm² (avant le 20 avril 2020, il s’agissait des personnes obèses dont l’IMC était supérieur à 40kg/m²) ;

    • les personnes avec une immunodépression congénitale ou acquise :

    médicamenteuse : chimiothérapie anti cancéreuse, traitement immunosuppresseur, biothérapie et/ou corticothérapie à dose immunosuppressive ;
    ✔ infection au 
    VIH non contrôlée ou avec des CD4 ✔ consécutive à une greffe d’organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques ;
    ✔ liée à une hémopathie maligne en cours de traitement.

    • les malades qui sont atteints de cirrhose au stade B du score de Child Pugh au moins ;

    • les personnes qui présentent un syndrome drépanocytaire majeur ou qui ont un antécédent de splénectomie ;

    • les femmes enceintes qui en sont au 3ème trimestre de leur grossesse.

    Vous devez respecter scrupuleusement les gestes barrières et prendre le plus de précaution possibles pour éviter la propagation et l’infection au Covid-19.

    Personnes à risque en raison d’une affection longue durée (ALD)

    Les personnes admises en affection longue durée (ALD) pour les pathologies suivantes, sont également considérées comme à risque (3) :

    • accident vasculaire cérébral invalidant ;

    • insuffisances médullaires et autres cytopénies chroniques ;

    • artériopathies chroniques avec manifestations ischémiques ;

    • insuffisance cardiaque grave, troubles du rythme graves, cardiopathies valvulaires graves, cardiopathies congénitales graves ;

    • maladies chroniques actives du foie et cirrhoses ;

    • déficit immunitaire primitif grave nécessitant un traitement prolongé, infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) ;

    • diabète de type 1 et diabète de type 2 ;

    • formes graves des affections neurologiques et musculaires (neuromyopathies et autres, myasthénies et autres affections neuromusculaires) ;

    • hémoglobinopathies, hémolyses chroniques constitutionnelles et acquises sévères (drépanocytose) ;

    • maladie coronaire ;

    • insuffisance respiratoire chronique grave ;

    • maladies métaboliques héréditaires nécessitant un traitement prolongé Spécialisé ;

    • mucoviscidose ;

    • néphropathie chronique grave et syndrome néphrotique primitif ;

    • paraplégie ;

    • vascularites, lupus érythémateux systémique, sclérodermie systémique ;

    • polyarthrite rhumatoïde évolutive ;

    • rectocolite hémorragique et maladie de Crohn évolutives ;

    • sclérose en plaques ;

    • spondylarthrite grave ;

    • suites de transplantation d’organe ;

    • tumeur maligne, affection maligne du tissu lymphatique ou hématopoïétique.