Archives de catégorie : Non classé

Compte rendu du CTSD ajustement carte scolaire du 2 septembre 2020

 

 

Ce CTSD s’est déroulé sous la présidence de Mme Petit, IA DASEN adjointe. Le nouveau DASEN devant entrer en fonction d’ici 2 semaines.

La successeure de M Thomas était présente : Mme Sylvie Meisse

Avec 3 emplois encore disponibles, la marge de manœuvre était très limitée !

Aucune fermeture n’a été décidée.

2 glissements de poste :

Villars Jean Ravon mat qui passe au Bois Monzil mat

Firminy Waldeck Rouseau mat qui passe à l’élémentaire Waldeck Rousseau

3 moyens supplémentaires :

Roanne Fonquentin

Saint-Etienne Rochetaillée

Pouilly-lès-Feurs, Les Remparts

Une nouvelle fois, les moyens ne sont pas à la hauteur de la politique ministérielle :

Comment assurer l’accompagnement personnalisé des élèves après les mois de confinement ?

Certes, 8 à 9 TR sont mobilisés sur chaque circonscription la première période, pour apporter de l’aide à des équipes ciblées ou à une classe précise … mais les remplacements seront prioritaires, donc ces moyens ne sont pas garantis !

Comment favoriser la scolarisation des 2 ans en éducation prioritaire ?

L’IA DASEN Adjointe a bien répété que la scolarisation des élèves de 2 ans n’étaient plus une priorité dans le département … Les municipalités doivent proposer des accueils pour ces enfants.

La territorialisation de l’école s’infiltre peu à peu. Une ouverture de classe à Mably a été refusée au prétexte qu’il y avait une ATSEM de plus sur l’école …

Pour FO, la lutte contre l’échec scolaire prônée par le ministre passe avant toute chose par l’amélioration des conditions de travail des enseignants et en premier lieu par la baisse des effectifs dans toutes les classes.

ADHÉREZ ET FAITES ADHÉRER AU SNUDI-FO

LE SYNDICAT LIBRE ET INDÉPENDANT

en cliquant ici.

 Votre cotisation syndicale est déductible d’impôts à hauteur de 66%. Les adhérents non imposables peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt (66% de la cotisation leur sera remboursée par le Trésor public).

SNUDI-FO de la Loire
Syndicat National Unifié des Directeurs, Instituteurs et professeurs des écoles de l’enseignement public – Force Ouvrière
UD FO de la Loire –  Bourse du Travail –  4, cours Victor Hugo –  42000 Saint-Etienne

Tél : 04 77 43 02 92 ou 07 71 15 98 16  – Fax : 04 77 43 02 99 –  Courriel : snudifo42@wanadoo.fr

http://fnecfpfo42.fr/snudi-fo-42/

Covid 19liste des personnes vulnérables ou à risque

Personnes vulnérables 

La liste des personnes vulnérables a été établie par le Haut conseil de la Santé Publique et actualisée le 20 avril 2020 (1). Cette liste fait l’objet d’un décret publié le 6 mai 2020 (2).

Vulnérable = risque de développer une forme grave si atteinte par la maladie

Sont considérées comme vulnérables :

  • les personnes de 65 ans et plus (avant le 20 avril 2020, il s’agissait des personnes de 70 ans et plus, l’âge des personnes à risque a donc été abaissé) ;

  • les patients qui ont des antécédents cardiovasculaires tels qu’une hypertension artérielle compliquée (avec complications cardiaques, rénales et vasculo-cérébrales), un accident vasculaire cérébral (AVC) ou coronaropathie, une chirurgie cardiaque, une insuffisance cardiaque stade NYHA III ou IV ;

  • les personnes diabétiques insulinodépendantes non-équilibrées ou qui présentent des complications secondaires à leur pathologie ;

  • les personnes qui présentent une maladie chronique respiratoire susceptible de décompenser lors d’une infection virale (broncho pneumopathie obstructive, asthme sévère, fibrose pulmonaire, syndrome d’apnées du sommeil, mucoviscidose etc) ;

  • les patients qui présentent une insuffisance rénale chronique dialysée ;

  • les malades atteints de cancer évolutif sous traitement (hors hormonothérapie) ;

  • les personnes atteintes d’obésité (indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 30kgm² (avant le 20 avril 2020, il s’agissait des personnes obèses dont l’IMC était supérieur à 40kg/m²) ;

  • les personnes avec une immunodépression congénitale ou acquise :

médicamenteuse : chimiothérapie anti cancéreuse, traitement immunosuppresseur, biothérapie et/ou corticothérapie à dose immunosuppressive ;
✔ infection au 
VIH non contrôlée ou avec des CD4 ✔ consécutive à une greffe d’organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques ;
✔ liée à une hémopathie maligne en cours de traitement.

  • les malades qui sont atteints de cirrhose au stade B du score de Child Pugh au moins ;

  • les personnes qui présentent un syndrome drépanocytaire majeur ou qui ont un antécédent de splénectomie ;

  • les femmes enceintes qui en sont au 3ème trimestre de leur grossesse.

Vous devez respecter scrupuleusement les gestes barrières et prendre le plus de précaution possibles pour éviter la propagation et l’infection au Covid-19.

Personnes à risque en raison d’une affection longue durée (ALD)

Les personnes admises en affection longue durée (ALD) pour les pathologies suivantes, sont également considérées comme à risque (3) :

  • accident vasculaire cérébral invalidant ;

  • insuffisances médullaires et autres cytopénies chroniques ;

  • artériopathies chroniques avec manifestations ischémiques ;

  • insuffisance cardiaque grave, troubles du rythme graves, cardiopathies valvulaires graves, cardiopathies congénitales graves ;

  • maladies chroniques actives du foie et cirrhoses ;

  • déficit immunitaire primitif grave nécessitant un traitement prolongé, infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) ;

  • diabète de type 1 et diabète de type 2 ;

  • formes graves des affections neurologiques et musculaires (neuromyopathies et autres, myasthénies et autres affections neuromusculaires) ;

  • hémoglobinopathies, hémolyses chroniques constitutionnelles et acquises sévères (drépanocytose) ;

  • maladie coronaire ;

  • insuffisance respiratoire chronique grave ;

  • maladies métaboliques héréditaires nécessitant un traitement prolongé Spécialisé ;

  • mucoviscidose ;

  • néphropathie chronique grave et syndrome néphrotique primitif ;

  • paraplégie ;

  • vascularites, lupus érythémateux systémique, sclérodermie systémique ;

  • polyarthrite rhumatoïde évolutive ;

  • rectocolite hémorragique et maladie de Crohn évolutives ;

  • sclérose en plaques ;

  • spondylarthrite grave ;

  • suites de transplantation d’organe ;

  • tumeur maligne, affection maligne du tissu lymphatique ou hématopoïétique.

CR CTSD du 15 avril 2020 carte scolaire

Compte rendu du CTSD « Carte scolaire » du 10 avril 2020 

Ce CTSD s’est tenu en visioconférence. Après un premier CTSD le 10 avril lors duquel le projet de carte scolaire a été rejeté à l’unanimité des représentants syndicaux.

Quelques modifications ont été  apportées, mais la dotation reste insuffisante pour réaliser toutes les ouvertures et annuler les fermetures qui seraient nécessaires pour que l’ensemble des écoles de la Loire puisse fonctionner sans classes surchargées et offrir à tous les meilleures conditions d’apprentissage.

La Loire perd toujours 4 postes à la rentrée.

Voici la carte scolaire définie par l’administration : (en gras les écoles en éducation prioritaire)

14 fermetures de classes :

Nbre classes Nbre classes
Andrézieux-B Paul Eluard, primaire 8 Saint-Chamond, Debussy, maternelle 4
St-Etienne, Champagne, maternelle 4 Saint-Chamond, J Prévert, élémentaire 4
St-Priest-en-jarez, Macé, primaire 6 St-Etienne, Grand Clos mat 3
Unieux bourg, maternelle 3 St-Etienne, Montreynaud Molina mat 5
Mably, J Prévert, maternelle 3 St-Etienne, Paillon élémentaire 7
Roanne, Wilson, maternelle 4 St-Etienne, Rosa Parks, maternelle 6
Saint-Chamond, Cézanne, primaire 8 St-Etienne, Soleil élémentaire 16

 

Aucune fermeture n’a été annulée par rapport au précédent projet, le DASEN laisse toute latitude aux équipes pour gérer au mieux les répartitions, les CP et CE1 en REP et REP+ pourront ainsi avoir 13 ou 14 élèves, mais s’il y a des cours double CE1/CE2 ils ne devront pas dépasser 12 …

24 ouvertures de classes :

Nbre classes Nbre classes
Bonson, Jules Verne, primaire 15 St-Etienne, Jules Ferry, primaire 9
Burdigne, élémentaire 2 St-Léger/Roanne, Primaire 4
Chambles, primaire 5 St-Michel/Rhône/Vérin 4
Firminy, Chazeau primaire 5 Unieux, Vigneron primaire 8
Fraisses, Ferry/Zay élémentaire 10 Roanne, Matel, primaire 14
Le Cergne, La Marelle primaire 4 Saint-Chamond, Debussy, élémentaire 10
Lorette Jean de la Fontaine élé 10 Saint-Chamond, Chatelard, primaire 8
Maclas, primaire 5 St-Etienne, Beaulieu la tour, primaire 15
Noirétable, primaire 5 St-Etienne, Grand Clos élémentaire 9
Poncins, primaire 6 St-Etienne, Monge élémentaire 15
Sainte-Agathe-la –B, primaire 5 St-Etienne, Rosa Parks élémentaire 13
St-Etienne, Monthieu St-Etienne, Tarentaize élémentaire 11

Deux nouvelles ouvertures : St-Etienne Monthieu et St-Chamond Le Chatelard.

Le SNUDI FO est intervenu pour défendre chacun des dossiers que vous lui aviez envoyés.

12 postes de RASED disparaissent définitivement (7 postes E et 5 postes G) contre 10 prévus initialement, depuis quelques années, ces postes étaient « gelés » donc non pourvus. Aucun poste de RASED ne sera bloqué cette année, tous devront paraitre au mouvement. (En particulier celui de Pélussin qui était bloqué l’an dernier).

Encore 4 postes de remplaçant sont supprimés : à Sury élémentaire, S Weil ; Andrezieux V Hugo ; Feurs 8 Mai ; Villerest La Mirandole mat. Ces postes étaient vacants cette année.

Fermeture également d’un poste IME (J Rochas à St-Etienne) ; 2 EMPR DA (autisme) à St-Etienne et Riorges ; 1 EMPR DV (déficient visuel) à St-Etienne ;  2 postes animateurs informatiquesun poste politique de la ville ; un poste animateur langues.

Soient : 24   suppressions

Création de postes :

2 postes ULIS école ; 1 EMPR DC (comportement) ; 2 postes de professeur ressource : auditif et visuel appelés à intervenir sur l’ensemble du département et une UEMA qui devrait ouvrir dans le centre du département.

Soient 6 créations

 3 postes pourront être attribués en juin au moment de la phase d’ajustement, à priori 2 à St-Etienne et un à Roanne.

Autres mesures :

Regroupements d’écoles :

Doizieux et La Terrasse/Dorlay

St-Just-St-Rambert : Les Cèdres (élé) et Les Peupliers (mat)

Cette nouvelle proposition a été rejetée unanimement, mais l’administration l’acte tout de même !

Notre analyse :

Une nouvelle fois, le DASEN n’a pu répondre que par une vision comptable de la situation, se satisfaisant que la Loire soit un département avec un très bon taux d’encadrement. Les choix du ministre de privilégier les secteurs ruraux se font à nouveaux au détriment d’autres, on commence à en avoir l’habitude (cf la mise ne place des classes dédoublées en REP et REP+ qui entrainent surcharge des classes de cycle 3).

Dans la situation que nous vivons, c’est bien de moyens supplémentaires dont l’Education Nationale a besoin. Le ministère a su débloquer 1248 postes de plus dans le premier degré, (en décembre il n’était pas possible de faire plus que 440).

Avec la période de confinement, les inégalités s’accentuent et nous aurons besoin de conditions d’accueil particulièrement favorables dans les milieux défavorisés en particulier, cela passe par une diminution des effectifs par classe. Ces besoins doivent se traduire par des personnels supplémentaires, cette dotation reste insuffisante et doit être à nouveau abondée. C’est ce que nous rappellerons vendredi, au Préfet, lors du CDEN (Comité Départemental de l’Education Nationale).

Autre point abordé lors de ce CTSD : préparation du mouvement intra départemental.

Le serveur devrait ouvrir fin avril, mais aucune date n’est encore fixée.

 L’IA a défini 27 postes de direction à profil : la loi de transformation de la fonction publique rendait déjà le mouvement opaque, en profilant toujours plus de postes le DASEN va pouvoir choisir les « bons directeurs », ceux qui sauront suivre à la lettre les directives sans se montrer trop exigeants.

C’est sans doute dans cette même optique que les postes d’UPE2A sont désormais profilés eux aussi et qu’il y a une redéfinition des postes de coordinateur… profilés et donnés pour 4 ans.

La Loire sera donc le seul département qui précarise les enseignants d’UPE2A, même si l’administration se défend de ce terme de précarisation, préférant dire « missionné pour 4 ans, renouvelables ». Chacun son point de vue !

Autre nouveauté : 7 postes d’adjoint sont profilés avec mission de coordination.

Voir liste des postes à profil ici.

Depuis toujours, FO s’est opposée au profilage des postes qui se fait toujours au détriment de la transparence et de l’équité.

 

Accueil des enfants des personnels indispensables : dans certaines communes il n’y a pas assez de masques pour toute la semaine : faire remonter les manques à l’IEN qui relayera, il reste encore des masques sur les 4000 livrés à l’IA la semaine dernière.

M Thomas a fait remarquer que le port du masque n’était pas obligatoire et pas exigé par l’employeur (l’état) …

A notre demande d’émission d’ordre de mission pour se rendre dans ces écoles et être ainsi pris en charge en cas d’accident, M Thomas a répondu : « Pour les mercredis, samedis, dimanches, jours fériés et vacances, il y a des ordres de mission dérogatoires ( ?), pour les jours de classe habituels, il n’y en a pas, nous sommes dans une situation dégradée, en cas de problème l’état assurera sa reconnaissance comme il l’a toujours fait envers ses agents. »

Chacun appréciera …

Les IEN n’ont pas toujours les plannings de ces accueils, il peut aussi y avoir des échanges, des changements de dernière minute : notre conseil, envoyez toujours la veille ou avant de partir, un mail au directeur responsable du site et/ou à votre IEN pour confirmer votre présence tel jour à tel endroit.

 

Compte rendu rédigé par Pascale Grande, élue FNEC FP FO